etudiants en pharmacie a vos plumes

echanges entre etudiants en pharmacie
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ainsi sois-je

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lamisse
moderateur
avatar

Nombre de messages : 734
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Ainsi sois-je   Lun 29 Jan - 17:04

Les mots glissent désormais en surface, ils ne pénètrent plus, trop longtemps dupe je ne veux plus croire. Rien et surtout personne. J’évacue peu à peu cette image complaisante et fantomatique, le rêve s’endort et l’éclat s’affadit, la poussière d’ange ne fera plus de miracle. Ce soir j’ai un rendez-vous très romantique avec une nuit blanche et un cafard noir aseptique.

Quelque chose m’occupe, habite mon espace, j’ai à peine la place pour respirer, à l’intérieur, elle grandit. Lente mouvante et subtile, elle sillonne ici et là et me monte à la tête. J’ai beau dire que ce n’est pas le jour de réception, elle entre quand même, après trois coups à la porte. Dans le silence de la nuit, je suis seule profondément abandonnée à moi-même et mes idées sombres et indisciplinées. J’ai pensé mourir. Sous le poids de ce crève cœur infernal. Le peu de lucidité qu’il me restait m’en a empêché. Si je t’ai aimé c’est parce que j’existe, je dois tout à l’existence, le merveilleux et l’abominable. C’est l’amour qui nous fait et l’amour qui nous brise.

Hier, j’étais comme muselée par la nécessité, me condamnant moi-même à vivre dans l’illusion de mes propres sentiments. Je ressuscite et je t’enterre à jamais. Bâillonnée, enchaînée à l’ombre de ton souffle je suis aujourd’hui libre, j’ai chassé l’amour à coup de glaive. J’ai commencé par lui arracher le visage avec les ongles, j’ai ensuite enfoncé au fond de son ventre l’arme du crime, avec la rage d’une narcoleptique sanguinaire, avant la tombée du rideau. Il brûlera dans cette maison cruelle que sans trouble jamais n'abordèrent mes pas. L’incendie offrira un spectacle tragique et éblouissant, dans la maison maudite, où je disperse mes souvenirs.

Lorsque je pensais à toi j’ai longtemps voulu que le contenu de mes songes se fixe aux murs de chaque pièce où j’étais, et que ces mots ne me parlent plus jamais. Je voulais devenir réfractaire à mon miroir. Il y a partout des traces de toi, disséminés par une âme en peine, lancée dans une errance douloureuse et infatigable. Ecorchée vive, elle parsème son sang avec le sourire au lèvres, en attendant la dernière goutte. J’ai survécu transfusée à l’espérance. Déterminée à arracher le gouvernail au prochain marin d’eau douce qui aura envie de mettre du sel dans ma vie. Je t’aimais j’ai décidé que je ne t’aimerais plus, et je t’aime déjà …moins.

Tu étais ma note sensible, tu n’es plus qu’une corde qui grince, qu’on doit changer avec le plus grand détachement du monde. Je veux que l’amour me quitte. Dans ce corps à cœur exaltant à la faveur de demain, mes sens s’atrophient, l’anesthésie s’infiltre, l’opération est imminente.

Les yeux ouverts, quelques vagues à l’âme, bercée par les premiers rayons de soleil, je maudis cette salope d’aventure qui toute désinvolte m’a fait boire l’absinthe et vomir la vie. Devant celle qui te voyait si grand, tu réponds aux abonnés absents. Je ne connais même pas la haine, l'ultime fulgurance de l'amour.

Dans ce matin imbécile, il y a toujours des travaux dans ma tête, je tiens en équilibre, fragile comme toujours. La musique m’écoute et me comprend, éparpillée dans ses paroles je m’envole sans souffrance. Au dessus du concert de l’amour fané. Revenez plus tard, plus de tendresse en magasin. Fermé pour cause d’inventaire. Mon ivresse s’est tue elle ne chante plus la détresse de n’être rien pour toi. A flanc de certitudes, bernée par le palimpseste de tes dires, j’esquive mon lot de vicissitudes.

Cherche regard neuf sur les choses
Cherche iris qui n'a pas vu la rose

Je veux brûler encore une fois
Au brasier des premières fois

_________________
Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve une réalité


Dernière édition par le Mar 30 Jan - 3:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaxouDz
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 1833
Localisation : Australie
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Ainsi sois-je   Lun 29 Jan - 23:02

ohhhhhh hoooooooooo Shocked j'dis rien c'est mieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maruja
graine de posteur
graine de posteur
avatar

Nombre de messages : 82
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Ainsi sois-je   Mar 30 Jan - 10:04

chapeau la misse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
houdisme
posteur en herbe
posteur en herbe
avatar

Nombre de messages : 143
Localisation : ici é ailleurs
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: Ainsi sois-je   Mer 31 Jan - 10:18

Shocked photo mon dieu moi choquée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
noname
super posteur
super posteur


Nombre de messages : 442
Localisation : A2M
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Ainsi sois-je   Mer 31 Jan - 10:23

j'ai failli gerber ac cette photo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yasmine03
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 2904
Age : 28
Localisation : En Asile de dingues !!!!!
Date d'inscription : 24/07/2006

MessageSujet: Re: Ainsi sois-je   Mer 31 Jan - 10:59

vraiment j'ai perdu mes mots!..... Arrow le texte vraiment!en fait il faut le lire sans trop voir la photo!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimicha
posteur en herbe
posteur en herbe
avatar

Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 11/12/2006

MessageSujet: Re: Ainsi sois-je   Mer 31 Jan - 11:32

slt tlm je ne sais pas si c'est ma tete qui coince:cyclops: mais en tout cas si quelqu'un pourra m'expliquer la relation entre le texte et la photo ca sera sympa merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sarah
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 1614
Localisation : immeuble de pharmacovores
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Ainsi sois-je   Mer 31 Jan - 11:48

il fallait mettre ame sensible s'abstenir pale
la prochaine fois avant de mettre une photo aussi choquante faudra prévenir avant Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaxouDz
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 1833
Localisation : Australie
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: Ainsi sois-je   Mer 31 Jan - 11:53

mimicha a écrit:
slt tlm je ne sais pas si c'est ma tete qui coince:cyclops: mais en tout cas si quelqu'un pourra m'expliquer la relation entre le texte et la photo ca sera sympa merci

C'est le mélange sucré salé qu'elle a voulus faire, c'est une femme qui a acouché sans etre enceinte , donc elle a acouché ses intestins c'est ma théorie , je vais la mettre comme fond d'écran de tout les cyber ou j'vais passer ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lamisse
moderateur
avatar

Nombre de messages : 734
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Ainsi sois-je   Jeu 1 Fév - 10:54

Merci à ceux qui ont compris, et pour ceux qui ont été choqués je m’en excuse. Cette photo m’avait submergé d’émotions, et après coup j’ai tenté d’écumer en écrivant ce texte, que je ne voyais pas aller sans l’image.

Il s’agit d’une œuvre de Silvia Anguelova, jeune photographe d’origine bulgare, qui s’intéresse à l’homme et à sa condition humaine. Son travail porte sur la contradiction entre les catégories établies de nos croyances, devenues obsolètes en ce début de 21ème siècle. Au moyen d’un savant mélange de tensions et d’une mise en scène élaborée et théâtralisée, elle dénonce leur artificialité et leur hypocrisie à peine voilée.
Le sujet a déjà été abordé dans la photographie contemporaine (voir le travail de Bettina Rheims et d’Elisabeth Ohlson). Mais ce travail sur la décadence reste moins catégorique que les conclusions de Nietzsche, car teinté de l’espoir de beauté universelle, transparaissant en chacun de nous.
(Cf.paris-art.com expo perso).

L’image est certes « horrible », mais dans son contexte artistique, elle remplit son rôle et transmet un message. Et personnellement, je trouve cela moins choquant voire même pas du tout choquant, en comparaison avec les films d’horreur sans réel intérêt. L’image ici, a en plus son esthétique propre un but évocatoire qui se matérialise derrière « une forêt de symboles ».

Comme disait Kant : « Une beauté naturelle est une chose belle, la beauté artistique est une belle représentation d’une chose ».

Dernière remarque concernant le texte cette fois-ci, il représente une trame réelle baignée dans une grande part de fiction.
Les vers sont tirés d'une chanson de Renan Luce ayant pour titre "L'Iris et la Rose".

Au dessus du corps exsangue, l'Art témoigne avec éclat.

"Car, c'est vraiment, Seigneur, le meilleur témoignage
Que nous puissions donner de notre dignité
Que cet ardent sanglot qui roule d'âge en âge
Et vient mourir au bord de votre Eternité."

Baudelaire Les fleurs du mal, Phares

"Le plus grand mystère, n'est pas que nous soyons jetés au hasard entre la profusion de la matière et celle des astres, c'est que dans cette prison nous tirions de nous-même des images assez puissantes pour nier notre néant".
André Malraux

_________________
Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve une réalité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deathless

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: choc   Sam 3 Fév - 8:25

mais c est koi cette photo
Désolée mais cette image est très violente à mon esprit. et sous le choc! Il me faut plus de temps pour parler objectivement.
C vrai ke la nature a doté chacun d'entre nous d'une manière distincte de voir les choses. Ce ki attire mon attention vous laissera peut-être de marbre mais ayez un peu de respect aux autres
Et poster une image telle ke celle ci, pour choquer oui ça choke, mais il y a des manières bien plus subtiles de le faire
Je sais Lamisse ke ce sont des réactions violentes ke vous attendez, voici la mienne...
Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dou
posteur confirmé
posteur confirmé
avatar

Nombre de messages : 251
Age : 29
Localisation : neverland
Date d'inscription : 04/11/2005

MessageSujet: Re: Ainsi sois-je   Dim 4 Fév - 8:29

tout d'abord j'aimerai te féliciter lamisse pour la rare beauté de ton texte, pour ce qui est de la photo comme je t'ai déjà dit, c'est vrai que t'aurais du la mettre à la fin les gens auraient compris le contexte mais personnellement je n'ai pas été spécialement choquée par la photo peut être que je me situe haut dans l'echelle de choquabilité? Very Happy

@deathless: excusez moi mais je ne pense pas que lamisse s'attende à une quelconque réaction de la part des gens encore moins des réactions comme la votre, elle se contente de créer, d'écrire de toute son âme elle n'a pas l'intention de choquer les gens mais si les gens ne comprennent pas c'est pas de sa faute en plus elle a pris le temps de s'expliquer il suffit juste de lire son post.
et je trouve vraiment scandaleux qu'on enlève sa photo sans aucune expliquation, la censure doit être faite avec impartialité et aux modérateurs d'expliquer le geste le pourquoi et le comment des choses, en plus il y a des mots qui sont dit sur ce forum et qui sont bcp plus choquant que cette photo !

à bon entendeur..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lamisse
moderateur
avatar

Nombre de messages : 734
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: Ainsi sois-je   Dim 4 Fév - 11:45

Salut dou, je suis enchantée de te lire, et de voir que tu me comprends.
Pour te répondre deathless, je n'ai en envie de choquer personne, si c'était le cas sincèrement j'aurais posté la photo seule dans je ne sais quelle rubrique du forum, ou je l'aurais mise comme avatar. J'avais un seul et unique but celui d'illustrer. Les avis divergent largement, et certaines personnes sans citer de "pseudos" m'ont demandé de leur envoyer la photo après qu'elle ait été supprimée.
Je concède que j'aurais dû mettre devant le sujet un message d'avertissement. De là à te permettre de juger la portée de mon message, à savoir ce que j'en attendais, je trouve que tu vas un peu loin, et je minimise.

_________________
Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve une réalité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimicha
posteur en herbe
posteur en herbe
avatar

Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 11/12/2006

MessageSujet: Re: Ainsi sois-je   Lun 5 Fév - 10:59

slt tlm vraiment chapeau lamisse , j'admire ce que tu fais plus precisement ce que tu ecris, le texte est magnifique dommage que l'image ai ete enlevé elle aurait mieux illustré les chose. et je ne voie vraiment pas pourquoi les gens ont été choqués, je crois qu'ils ce sont contenté de regarder l'image et n'ont pas pris la peine de lire le texte.
Aussi il ne faut pas juger la personne à tort et à travers il faut essayer de voir le fond des choses, et je ne crois pas que le but de l'image etait de CHOQUER. mais bon c'est mon avis personnel.
encore une fois bravo lamisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
myriam
graine de posteur
graine de posteur


Nombre de messages : 48
Age : 33
Date d'inscription : 03/08/2006

MessageSujet: ainsi suis-je   Dim 11 Mar - 13:38

Ainsi suis-je !!! :

Salut ma belle ton texte est trop tentant de par sa détermination, et je n’ai pas pu m’empêcher de le contrecarrer par mon opiniâtreté infinie.
Ce sont des fragments tirés de l’œuvre intitulée « correspondances » de Georges Sand :
Désolée si c’est un peu un charivari. Vu que ce sont des parcelles il y’a pas mal d’incohérences mais toujours pour souligner une immense constance ! J’ai fais ce que j’ai pu pour les relier et en faire un joli texte.
1 :
J’ai tort d’être en colère, la colère est de trop, la douleur suffit ; mais on ne se commande pas et la colère est une passion trop insolite chez moi pour n’être pas violente. Comme rien n’est plus impuissant que la raison dans les choses de sentiment et dans les vives affections, il ne dépend pas de moi d’être insensible à la douleur.
Avec ceux qu’on aime ; on méprise la colère depuis si longtemps déjà qu’on ne peut encore réussir à oublier la douleur, tout cela ne peut s’expliquer, ni se justifier, ni se qualifier d’aucune manière…
Nous avons été malheureux et non coupables l’un envers l’autre, souvenons-nous en pour nous chérir davantage.
Je n’en suis pas à examiner ce que tu vaux, je ne te mesure pas à la toise. Je ne te dissèque pas le cœur pour voir si tu mérites le mien, pourquoi te remettrai-je en question, moi qui t’ai jugé bon, moi qui t’ai trouvé apparemment digne d’être aimé ; puis que je t’ai aimé de toute mon âme et plus que toutes les autres? Et bien qu’y-a-t’il donc de changé pour que je cherche en toi les causes de mes souffrances et que je pèse la valeur de mon affection ? Dieu m’en préserve! Si j’en viens jamais à ne plus rien aimer, ce sera une maladie du cœur, une pétrification dont je me plaindrai à dieu et à ma destinée mais je dont ne chercherai jamais la cause dans ceux que j’aurai aimés.
Maintenant que je sens mon cœur encore vivant, je suis sûre de t’aimer encore comme je t’aimais, je te vois tel que je te voyais.
Je savais bien que l’amour est volage et par conséquent il n’y aurait pas toujours unité de sensation entre nous, la preuve est venue, j’ai souffert, je me suis irritée contre mon sort, contre ma constance! Contre toi et c’est là mon tort… pardonne le; ce n’est pas un crime, ce n’est qu’une bêtise. C’est moi qui suis bien lourdement et bien étrangement bête dans l’occasion.
2 :
Quand à l’amour que je cherche en vain comme la pierre philosophale, je m’en console… on peut vivre sans cela et valoir autant que les autres et n’être pas plus malheureux…
Le temps n’est pas venu où je pourrais savoir à quoi sert l’amour, ce qu’il vaut et à quoi il mène, mais en attendant je vais essayer de ne pas détruire ni mes illusions ni celles de mes prochaines conquêtes puisqu’elles seront sans faute…
Je goûterai le bonheur qu’il est en elles de mon donner et je m’abstiendrai de les gâter par l’ambition de le sentir plus vivement….
C’est un feu qui tend toujours à monter et s’épurer, peut être plus on a cherché en vain… plus on devient habile à trouver, plus on a été forcé de changer plus on devient propre à conserver.
Qui sait ! C’est peut être une œuvre terrible, magnifique et courageuse de toute une vie, c’est une couronne d’épines qui fleurit et se couvre de roses quand les cheveux commencent à blanchir.
Dieu qu’on a caractère ! C’est se vanter !!! Que dirais-je du mien quand un jour je raisonne tout, et le lendemain rien ? Quand dans certaines occasions je tue l’amour par le raisonnement et dans d’autres je me mets à aimer si bien que je suis aveugle ni plus ni moins que cupidon en personne.
Si j’arrive jamais à connaitre le véritable amour qui dure et qui rend heureux longtemps, celui qui jouit du complément de bonheur qui manque à tous les amours possibles, mais dont les caractères un peu fermes savent cacher le vide…je te le dirai, mais ce sera l’œuvre de celui qui m’aimera et non la mienne. Moi j’ai un caractère de cire molle avec une tête de bois sec
Je ne me livre au badinage de l’amour avec personne, j’ai sous ce rapport des passions très soumises à ma volonté et ma volonté attend ou se repose. Je viens d’aimer avec une violence qui m’a brisée pour quelque temps.
Je sais que je n’ai aimé et que je n’aimerai peut être jamais avec tant de vivacité et de transport…
Je n’ai pas de goût pour le rôle de la Fornarina.
Dans l’amour l’un est aveugle et l’autre doit descendre de son piédestal où on l’a placé malgré lui, le prisme qu’on se met devant les yeux se brise pour enfin mieux voir. On en subit l’étourdissement qui suit la déception… passant ainsi de l’adoration à l’injustice.
On est ébranlé si fortement qu’après avoir fait telle personne cent fois plus grande qu’elle ne l’est réellement, on la diminue brusquement jusqu'à la mettre au dessous de sa taille, on lui refuse alors la droiture et la générosité… ainsi nous faisons quand nous subissons le mécompte, nous reprochons à dieu d’avoir fait l’humanité si pauvre et nous sommes ingrats jusqu’à méconnaître le peu qui nous reste.
On doit s’excuser par générosité jusqu'à ce que la raison nous y amène.
3 :
Mon dieu ! On fait ce qu’on peut dans ce bas monde.
Je m’aperçois que ma lettre est encore plus triste que je ne voudrais, ne prends pas cette tristesse pour de l’amertume. Non, je n’en ai point, dieu m’en est témoin. Je t’aime comme je le fais depuis tant.
Et tant que je ne serais pas un être maudit ou perdu, je t’aimerai de même. J’aurais encore longtemps de la tristesse dans l’âme… prends patience avec moi.
La douleur elle, elle n’a pas de patience et ne sait pas se cacher! La compassion ou le mépris que mon cause mon cas ne porte que trop à me haïr ; j’ose espérer que j’aurais bientôt sujet à m’en repentir. Mon cœur n’est pas mauvais mais ma fibre est sensible, et je fais de vains efforts pour la maintenir dans la dignité qu’elle devrait avoir.
Il m’est impossible d’injurier ceux que j’aime, de même mon cœur ne saurait rétracter ce qu’a prononcé ma bouche, c’est là un mauvais caractère ; je suis orgueilleuse et dure, sache le et ne m’offense jamais… je ne suis pas généreuse ma conscience me force à te le dire. Ma conduite peut être à la hauteur…noble mais mon cœur n’est pas miséricordieux.
Si mon dieu se laisse tomber tout d’un coup dans la crotte, il m’est impossible de le relever et de l’adorer, je suis stupide de te faire part de mon intime sincérité, je travaille à te perdre.
Je te vois jusque là grand comme dieu et pardonne moi d’en avoir peur quelque fois.
4 :
On ne se fâche que quand on a tort, ou bien on a tort de se fâcher. J’ai été folle et aveugle quand j’ai espéré que tu me comprendrais…
Il me tarde de te rendre ta liberté et d’ainsi en récupérer la mienne. Oh ma liberté, ma sainte liberté, que j’ai eu tant de peine à conquérir et que j’ai tant juré de la conserver! Et bien je ne la désire que pour la sacrifier à nouveau, mon cœur ne rompt cette chaine que pour en chercher une plus forte,,, je me sens encore le courage de souffrir.
J’ai été aussi loin dans le désespoir qu’une âme humaine peut aller. J’y ai contracté une force d’inertie qui dépasse l’héroïsme !!!
C’est en vain que je cherche à me retrancher derrière la méfiance ou que je crois me mettre à l’abri par la légèreté de l’enfance
Mon âme est faite pur aimer ardemment ou pour se dessécher tout à fait.
Je suis tombé dans l’auguste permanence, j’en sors chaque instant et je reporte malgré moi sur des objets indignes de moi l’effusion de mon amour. Je l’ai dit cent fois et j’ai beau m’en dédire, rien n’a effacé cette sentence là. Il n’y a au monde que l’amour qui soit quelque chose, peut être est-ce une faculté divine qui se perd et qui se retrouve, qu’il faut cultiver ou qu’il faut acheter par des souffrances cruelles, par des expériences douloureuses.
Peut être t’ai-je aimé avec peine pour aimer un autre avec abandon.
Mon imagination se meurt et ne s’attache plus qu’à des fictions littéraires. Mais je m’applaudis d’avoir appris à aimer les yeux ouverts…
5 :
Un grand point pour hâter ma guérison, c’est que je puis cacher mes vieux restes de souffrances.
Je sens que l’amour ne me convient plus, plus désormais que les roses sur un front de soixante ans.
Me voilà enfin, j’ai été au tombeau mais je renais un peu et mon amour n’est pas mort, il a dormi seulement et le voilà qui se réveille tel que tu l’as connu, tel que tu le mérites.
Mais écrits ne sont pas le dernier serrement de main de l’amoureuse qui te quitte, c’est l’embrassement de l’amie qui te reste si tu en veux bien…
Que mon souvenir n’empoisonne aucune des jouissances de ta vie. Mais ne laisse pas ces jouissances détruire et encore moins mépriser mon souvenir.

Voilà vainement tu essaies de détruire un sentiment dont la seule existence est de trop, je ne puis sans te tromper te promettre plus de dignité que par le passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ainsi sois-je   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ainsi sois-je
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sois ma lumière et guide moi dans les ténèbres
» Les Objets et loots AOC - Ainsi que le PVE
» Dégradés ...
» EUIII - Donnez-moi des conseils
» Quand les Flots se lèvent... [BG - Récit à lire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
etudiants en pharmacie a vos plumes :: Bouffée d oxygene :: La taverne magique :: Les numéros du saltimbanque-
Sauter vers: