etudiants en pharmacie a vos plumes

echanges entre etudiants en pharmacie
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La mort désirant la vie et la vie désirant la mort.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RED
moderateur


Nombre de messages : 127
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: La mort désirant la vie et la vie désirant la mort.   Lun 27 Nov - 12:14

« Si la vie humaine n’a pas de prix, nous agissons toujours comme si quelque chose dépassait en valeur la vie humaine… Mais quoi ? »

Fendant l'air, le projectile lui siffle dans les oreilles, presque habitué il court pour sa vie, il s'enfuit.., le bruit que les soldats entendent avant de mourir ? Est-ce le dernier bruit ? L'audition, ce sens voilé, surgit semblant prendre une revanche ingrate à l’encontre de son possesseur... Du moins il écoute encore, il est vivant.
La raison revenant, reprenant ses esprits, il ne mourra pas ici, il ne peut se le permettre, il recommencera son histoire s'il le faut, libre de corps et d'esprit. Ni le Sens ni le "Schéma" ne s'imposeront à ce désir inébranlable et insoumis.

Combien sont-ils déjà morts ? Sous un feu accusateur. Morts en croyant faire leur devoir, croyant être du coté de la justice. Mourir au combat, est-ce une preuve de courage ? Le courage serait-ce de se battre pour protéger ce qui nous est précieux ? Mourir n’est alors qu’une conséquence. Auront-ils une veillé ? Un enterrement ? Un requiem ? Un mémorial, sûrement. Le soldat inconnu les couvrira sans distinction due même voile d'honneur. Cela ne changera en rien qu'une vie vient de s'éteindre emmenant tous les espoirs qu'elle chérissait, tous les rêves qu'elle portait, ses secrets et mystères inavoués, cela aucun bien matériel ne pourra le reproduire ni le retranscrire. Seul le souvenir farouchement et éternellement enfoui dans les yeux fermés d'une mère, d'un ami, d'une femme le gardera vivant à jamais.
La règle immuable du cycle funeste ne peut-elle pas être transgressée ? Contraints nous sommes à l'accepter en nous consolent par l’honneur qui nous reste d’accueillir l’inévitable comme il se doit, l’inévitable par un sourire, non pas un sourie de jeunesse intrépide et insolente mais un sourire ayant saisi la nature de la vie, sa joie et son amertume.

Goûter à la vie comme à un arc en ciel de saveurs, lointaine pensée. Omnibulés par notre réussite, par le Schéma, que l'on oublis même la valeur des choses simples, emprisonnés par nos désirs, par les désirs d'autrui nous regardons filer cette vie, ce temps, sans savoir si réellement nous avons vécu. Existence, cage dorée pour certains, si souillée pour d'autres que la mort elle même parait sertie des bijoux les plus raffinés. S'affranchir de la société nous mènerait-il vers cette liberté, cette tranquillité d'esprit tant désirée ? Trouver un echapatoir, jeter au loin ses craintes, ne plus avoir de comptes à rendre équivaut à pénétrer dans une salle sombre, les ténèbres et seulement enfin ne plus rien voir, se retrouver en tant qu'être libre de tout. Regarder dans ce noir la vie sans filtre imposé. Sentir le soleil nous réchauffer l’âme, se mouillait par une averse purificatrice jusqu'à la crevé, jusqu’à ne plus distinguer larmes de pluie. Qui n'a jamais été influencé ? Si penser constitue l'essence du soi alors vivre en est la stricte négation. Pareille à des sables mouvants la servitude nous happe, cette routine nous nuie, nous ruine, nous change et fait de nous des zombies sans âmes, les vrais joies et le plaisir deviennent mal, faire du mal devient obligation pour la survie et la « réusite ». Jugés non pas sur des faits mais sur des intentions. La liberté vraie n’est qu’utopie, la liberté de penser existe et au risque de nous faire traiter de fous, d’irresponsables ou de parias, volons quelques instants pour penser, pour méditer, notre perception n'en sera que meilleure… Peut être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miriem
posteur en herbe
posteur en herbe


Nombre de messages : 110
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: La mort désirant la vie et la vie désirant la mort.   Mar 28 Nov - 10:38

tout dabors je tiens à te dire bon retour RED,tes postes nous on manqué,et je salut ton retour
je crois que se topique méritrais sa place comme diserte philosophique lol
la mort et la vie les deux extremes,mais pourtant que serais l'une sans l'autre,afronter la mort,la voir en face je pense que personne n'en a le courage de le faire,d'etre prés à le faire à moin qu'elle s'impose à lui.
nous la redoutant tous seulment pour nous à qui la vie nous ai donné,avec tout ces arc en ciel de saveures comme tu l'a si bien dit,nous rendenons compte de sa valeurs,de cette chance.
je suis d'acord pour dire qu'on est tous emporté par le tourbillon de routines,on est tous un peu perdus,mais le plus important est qu'on n'accepte pas cette faicilité,qu'on lute toujours pour ce qui est juste,et qu'o accepte pas ce que nous jugons mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaxouDz
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 1833
Localisation : Australie
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Re: La mort désirant la vie et la vie désirant la mort.   Mar 28 Nov - 10:55

La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lamisse
moderateur
avatar

Nombre de messages : 734
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La mort désirant la vie et la vie désirant la mort.   Mer 29 Nov - 19:35

Il y a des matins blêmes, lorsque l’arc en ciel s’est consumé, a fondu succombant aux regards froids et sans âme, nous rapprochent du précipice. Une sénescence avant-gardiste, kyrielle uniforme de mots inintelligibles, les visages se masquent d’airains engouffrés dans l’absurdité avancent vers l’inconnu … Démunis seuls, en partance vers une terre nouvelle. Des moutons, qui dans ce monde inventif, ont cessé d’inventer. Apparat dégoulinant de prestigieux bonheurs qui manquent d’éclat, ternis par les « corridors de l’ennui ». Perdus, dans les couloirs retranchés à mille lieues de nos rêves chromés, et la même rengaine accompagne le mouvement du manège à chevaux, une musique assourdissante, mélopée qui percute contre l’azur et vole en éclats. Misère, misère, misère. Que le temps passe. Les jeux d’enfants ont laissé place au bruit des fusils, du fond de nos galères, pourpre éclaboussure.

Les jours s’écoulent, assoiffés de vies, chaque nuit semble être plus longue que les précédentes. Le soir dans son pouvoir suprême nous maintient dans le noir et nous bande les yeux, on avance les mains baissées et lasses d’un parcours jamais parcouru.

« Dans les rayons de la mort », l’espoir glacé ayant subit l’attrition de l’expérience, les piétinements des déceptions, les fomentations de la candeur, s’épuise. Oubliée la saison moqueuse, le printemps chaleureux, la douleur au cœur, la joue humide, la flamme s’éteint, le corps plein de vie, l’esprit turpide agonise. Sonne le glas, sonne le glas aussi sourd, qu’un vieillard de cent ans. Et la boucle se referme après ces pérégrinations, les chemins de traverse et les labyrinthes insondables des dangers affamés de vies. L’aiguille cesse enfin sa course folle, s’accorde une dormance.

Soudain, une voix insolente s’élève, nos yeux s’ouvrent, les couleurs s’insinuent douces et caressantes entre nos pores, la lumière avalée redonne vie, extirpe le sursaut sombre et funeste. Comme une gitane, tourne au vent sa soie chatoyante, une éclosion de vie après l’usure, et la peur. Les préludes s’enchaînent, les forces s’amenuisent, mais la lumière persiste, et lorsque l’esprit est vaillant, c’est le corps qui flanche. N’ayons pas de regrets. Elle passe comme une rumeur et s’en va comme une furie. Aimons là , cette fille.

_________________
Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve une réalité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
noname
super posteur
super posteur


Nombre de messages : 442
Localisation : A2M
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: La mort désirant la vie et la vie désirant la mort.   Jeu 30 Nov - 2:35

a quoi bon vivre instrumentalisé,sans but ou grisé

Citation :
liberté de penser existe et au risque de nous
faire traiter de fous, d’irresponsables ou de parias, volons quelques
instants pour penser, pour méditer, notre perception n'en sera que
meilleure… Peut être.


pas trop d'ac la dessus c plutot liberté d'epouser les pensées d'autres, d'une façon ou d'une autre la liberté de penser a des limites fixées par les tenants de cette liberté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dou
posteur confirmé
posteur confirmé
avatar

Nombre de messages : 251
Age : 29
Localisation : neverland
Date d'inscription : 04/11/2005

MessageSujet: Re: La mort désirant la vie et la vie désirant la mort.   Jeu 30 Nov - 14:20

je n'ai pas grand chose à dire, vu que vous avez tout dit, comme je t'ai déjà dit lamisse tu m'as tenue en haleine; le gouffre dans lequel s'enfonce notre âme alors que nous sommes dans la fleur de l'âge, l'espoir qui renait dans l'âme du sage mais voilà l'horloge du temps sonne le glas et il faut partir!
plus nous serons à l'aise avec l'idée de la mort plus nous apprécierons là vie enfin je pense.

@ noname : je suis en partie d'accord avec toi si on considère que la liberté de l'un s'arrete quand commence celle de l'autre, je ne pense pas qu'il y ait de détenteur de liberté, chaque savant et penseur a du bousculer des idées reçues pour exprimer sa façon de voir les choses, le tout est de se demander si nous en sommes capables et après tout, nous sommes libres de choisir notre route, même si on dit que la société nous conditionne à chaque pas nous pesons le pour et le contre et notre choix se fait en conséquence.

continuez à nous faire partager votre vision des choses, c'est la meilleure manière d'avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yasmine03
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 2904
Age : 28
Localisation : En Asile de dingues !!!!!
Date d'inscription : 24/07/2006

MessageSujet: Re: La mort désirant la vie et la vie désirant la mort.   Jeu 30 Nov - 15:32

la mort...la vie deux opposés tellement convergeants!que dire...profiter de la vie.. mais ya une mort au bout du tunnel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lamisse
moderateur
avatar

Nombre de messages : 734
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La mort désirant la vie et la vie désirant la mort.   Ven 1 Déc - 8:23

Salut dou, je ne savais pas que je faisais dans le suspens, en tous les cas merci ...
Voici une chanson écrite par Jean-Roger Caussimon et interprétée par Léo Ferré sur le thème de la mort. Merci slamolo pour le texte, j'aime beaucoup la métaphore de la mort avec une fille ...

Léo Ferré
NE CHANTEZ PAS LA MORT

Ne chantez pas la Mort, c'est un sujet morbide
Le mot seul jette un froid, aussitôt qu'il est dit
Les gens du "show-business" vous prédiront le "bide"
C'est un sujet tabou... Pour poète maudit
La Mort!
La Mort!
Je la chante et, dès lors, miracle des voyelles
Il semble que la Mort est la soeur de l'amour
La Mort qui nous attend, l'amour que l'on appelle
Et si lui ne vient pas, elle viendra toujours
La Mort
La Mort...

La mienne n'aura pas, comme dans le Larousse
Un squelette, un linceul, dans la main une faux
Mais, fille de vingt ans à chevelure rousse
En voile de mariée, elle aura ce qu'il faut
La Mort
La Mort...
De grands yeux d'océan, une voix d'ingénue
Un sourire d'enfant sur des lèvres carmin
Douce, elle apaisera sur sa poitrine nue
Mes paupières brûlées, ma gueule en parchemin
La Mort
La Mort...

"Requiem" de Mozart et non "Danse Macabre"
(Pauvre valse musette au musée de Saint-Saëns!)
La Mort c'est la beauté, c'est l'éclair vif du sabre
C'est le doux penthotal de l'esprit et des sens
La Mort
La Mort...
Et n'allez pas confondre et l'effet et la cause
La Mort est délivrance, elle sait que le Temps
Quotidiennement nous vole quelque chose
La poignée de cheveux et l'ivoire des dents
La Mort
La Mort...

Elle est Euthanasie, la suprême infirmière
Elle survient, à temps, pour arrêter ce jeu
Près du soldat blessé dans la boue des rizières
Chez le vieillard glacé dans la chambre sans feu
La Mort
La Mort...
Le Temps, c'est le tic-tac monstrueux de la montre
La Mort, c'est l'infini dans son éternité
Mais qu'advient-il de ceux qui vont à sa rencontre?
Comme on gagne sa vie, nous faut-il mériter
La Mort
La Mort...

La Mort?...

_________________
Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve une réalité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maya
super posteur
super posteur
avatar

Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 12/08/2006

MessageSujet: Re: La mort désirant la vie et la vie désirant la mort.   Sam 2 Déc - 6:25

"la vie désirant la mort"
comment la vie peut elle désirer la mort?
a moins qu' on lui impose ce "desir" et on l' envoie justement rencontrer cette mort dans des guerres absurdes commandées par l' homme qui a effectivement vendu son âme au diable!est devenu égoiste,matérialiste et sans scrupules !!

alors que cette mort ne désirait que la vie "la mort désirant la vie" ce soldat n' aspirait qu' a vivre comme il le ressentait....et on lui ôte cette vie...
alors que celle ci est un don de dieu et elle est si précieuse!!! laissez la partir naturellement( par la volonté de dieu) mais ne nous la voler pas..elle est nôtre..chers "détenteurs de la liberté" ça aurait été les derniéres paroles de ce soldat je pense..

ps léo férré dans "avec le temps va" n'est pas mal non plus
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort désirant la vie et la vie désirant la mort.   Sam 2 Déc - 9:08

RED a écrit:
La liberté vraie n’est qu’utopie,......

Chancun sa conception de la liberté, et bien pour moi elle est belle et bien réelle et j'épouse volontiers la pensée sartrienne à ce sujet.


RED a écrit:
«....la liberté de penser existe et au risque de nous faire traiter de fous, d’irresponsables ou de parias, volons quelques instants pour penser, pour méditer, notre perception n'en sera que meilleure… Peut être.

j'ai bien peur que celle la par contre soit endiguée par quelques impératifs moraux. vous allez me dire que même en pensant qu'une pensée subjectivement immorale soit immorale et donc impensable cela ne serait finalement que le fruit d'une soumission volontaire à cette même morale et ceci attribue à l'homme une liberté absolue dans le choix de l'étendue de son "pensable-non condamnable" ce qui va à l'encontre de ta première pensée Red.
Revenir en haut Aller en bas
RED
moderateur


Nombre de messages : 127
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: La mort désirant la vie et la vie désirant la mort.   Mar 5 Déc - 10:32

marcel azola a écrit:
...ceci attribue à l'homme une liberté absolue dans le choix de l'étendue de son "pensable-non condamnable" ce qui va à l'encontre de ta première pensée Red.

Oui le pensable est non condamnable mais "agir" par contre l'est. Par liberté absolue, je ne parlais pas de liberté épousant un seul domaine (par exemple la pensé) mais de liberté totale couvrant tout fait et geste, note que par fait et geste je ne fais qu'appuyer mon avis que la liberté d'agir n'est aucunement absolue. Et effectivement la liberté de penser est absolue, heureusement.

dou a écrit:
je n'ai pas grand chose à dire.....

Crois-moi, tu as dit quelque chose de très grand :

dou a écrit:
....continuez à nous faire partager votre vision des choses, c'est la meilleure manière d'avancer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dou
posteur confirmé
posteur confirmé
avatar

Nombre de messages : 251
Age : 29
Localisation : neverland
Date d'inscription : 04/11/2005

MessageSujet: Re: La mort désirant la vie et la vie désirant la mort.   Jeu 7 Déc - 10:04

@RED : merci , l'échange est le moyen d'avancer et j'apprécie vraiment quand il se fait dans le respect de l'autre.

@ lamisse: tu pourrais bien faire dans le suspense pourquoi ne serais-tu pas notre nouvelle mary higgins clark mais en plus poêtique bien sur Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juglandaceae



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: La mort désirant la vie et la vie désirant la mort.   Mar 19 Déc - 13:03

Je suis agréablement surprise par le niveau littéraire et l'inspiration de nos deux membres: RED et Lamisse. C'est un plaisir de lire vos messages cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
imeno
graine de posteur
graine de posteur
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 27
Localisation : sba
Date d'inscription : 15/12/2006

MessageSujet: Re: La mort désirant la vie et la vie désirant la mort.   Mar 19 Déc - 13:54

Un jour viendra,


Où le monde, après t'avoir utilisé, te rejettera.


Un jour viendra, certainement,


Où ton âme et ton corps se sépareront:c'est la mort.


Un jour viendra,


A l'évocation de ton nom,


On s'empressera de dire"Paix à son âme".

Un jour viendra,certainement,


Où tes compagnons et ta progéniture


Seront des "hypocrites".


Ils t'abandonneront, couché, dans un périmètre misérable,


Loin de tes réalisations


Dans lesquelles,tu soutirais ton plaisir.


Tu te verras ensevelir et cloîtré


Entre quatre murs face à ton Seigneur.


L'heure des comptes commencera pour toi.


Au même moment, à ton domicile,


Ce sera l'heure du partage de tes biens.


Tous seront présents,


Même tes ennemis les plus acharnés


Réclameront leur part.


On descendra tes photos du mur


Pour un endroit isolé.


Ton très cher ami viendra demander


La main de ta belle épouse.


Pendant que ta progéniture comblera ton absence


Dans les passions de ce monde.


Tout deviendra comme si tu n'avais pas


Passé une seule minute sur terre;


Tu regarderas, avec amertume,


L'ingratitude de l'espèce humaine.


Tu te rendras compte alors,


Que la richesse de l'agrément des hommes


N'est que perdition et futilité.


Mais que servira ce regret?


En attendant ce jour,


Oublie les éloges et blâmes des hommes


Et consacre toi exclusivement,


Dans tous tes actes, toutes tes paroles et oeuvres,


A l'adoration de ton Créateur.


Alors,le jour où les hommes iront t'abandonner seul,


Ton Seigneur, Le Très Haut, te comblera


De Ses bienfaits incommensurables et


C'est cela la grande réussite!





Allah! Point de Dieu que Lui


Le Vivant, L'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lamisse
moderateur
avatar

Nombre de messages : 734
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: La mort désirant la vie et la vie désirant la mort.   Mar 19 Déc - 13:57

Juglandaceae a écrit:
Je suis agréablement surprise par le niveau littéraire et l'inspiration de nos deux membres: RED et Lamisse. C'est un plaisir de lire vos messages cat

Merci pour tes appréciations, écrire c'est partager une partie de nous même et faire en sorte que les lecteurs passent un agréable moment. Je suis heureuse que cela te plaise.

_________________
Fais de ta vie un rêve, et de ton rêve une réalité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juglandaceae



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: La mort désirant la vie et la vie désirant la mort.   Ven 22 Déc - 10:10

@ RED: Je suis obnubilée par cette profusion d'idées nouvelles qui émanent de tes posts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kaori
posteur confirmé
posteur confirmé
avatar

Nombre de messages : 258
Age : 31
Localisation : bled
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: La mort désirant la vie et la vie désirant la mort.   Ven 22 Déc - 12:11

allah y barek, vous avez un style tres fluide (si je puis dire) litteraire.
ah la mort, ce mot qui a le pouvoir d'eveiller en nous des sentiments tellement effrayants.
biensur que personne ne la desire, puisqu'on a beau se dire que tout a une fin, on se croit eternel. mais peut etre que c'est une bonne chose, car ça nous permet d'apprecier les moments vecus, et de ne pas trop penser à ce que va nous arriver aprés le grand saut.
mais franchement, vous n'avez pas envie que tout ca s'arrete, je veux dire que la vie sur cette terre se termine, que le jour du jugement passe, que nous seront les heureux gagnants du paradis, et de gouter enfin au repos eternel, de ne plus se soucier, et vivre (au vrai sens du terme).
et ce sera donc la mort qui nous a permis de vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nani
posteur confirmé
posteur confirmé
avatar

Nombre de messages : 396
Age : 29
Localisation : alger
Date d'inscription : 30/07/2006

MessageSujet: Re: La mort désirant la vie et la vie désirant la mort.   Mer 21 Nov - 11:00

RED a écrit:
« Si la vie humaine n’a pas de prix, nous agissons toujours comme si quelque chose dépassait en valeur la vie humaine… Mais quoi ? »

Fendant l'air, le projectile lui siffle dans les oreilles, presque habitué il court pour sa vie, il s'enfuit.., le bruit que les soldats entendent avant de mourir ? Est-ce le dernier bruit ? L'audition, ce sens voilé, surgit semblant prendre une revanche ingrate à l’encontre de son possesseur... Du moins il écoute encore, il est vivant.
La raison revenant, reprenant ses esprits, il ne mourra pas ici, il ne peut se le permettre, il recommencera son histoire s'il le faut, libre de corps et d'esprit. Ni le Sens ni le "Schéma" ne s'imposeront à ce désir inébranlable et insoumis.

Combien sont-ils déjà morts ? Sous un feu accusateur. Morts en croyant faire leur devoir, croyant être du coté de la justice. Mourir au combat, est-ce une preuve de courage ? Le courage serait-ce de se battre pour protéger ce qui nous est précieux ? Mourir n’est alors qu’une conséquence. Auront-ils une veillé ? Un enterrement ? Un requiem ? Un mémorial, sûrement. Le soldat inconnu les couvrira sans distinction due même voile d'honneur. Cela ne changera en rien qu'une vie vient de s'éteindre emmenant tous les espoirs qu'elle chérissait, tous les rêves qu'elle portait, ses secrets et mystères inavoués, cela aucun bien matériel ne pourra le reproduire ni le retranscrire. Seul le souvenir farouchement et éternellement enfoui dans les yeux fermés d'une mère, d'un ami, d'une femme le gardera vivant à jamais.
La règle immuable du cycle funeste ne peut-elle pas être transgressée ? Contraints nous sommes à l'accepter en nous consolent par l’honneur qui nous reste d’accueillir l’inévitable comme il se doit, l’inévitable par un sourire, non pas un sourie de jeunesse intrépide et insolente mais un sourire ayant saisi la nature de la vie, sa joie et son amertume.

Goûter à la vie comme à un arc en ciel de saveurs, lointaine pensée. Omnibulés par notre réussite, par le Schéma, que l'on oublis même la valeur des choses simples, emprisonnés par nos désirs, par les désirs d'autrui nous regardons filer cette vie, ce temps, sans savoir si réellement nous avons vécu. Existence, cage dorée pour certains, si souillée pour d'autres que la mort elle même parait sertie des bijoux les plus raffinés. S'affranchir de la société nous mènerait-il vers cette liberté, cette tranquillité d'esprit tant désirée ? Trouver un echapatoir, jeter au loin ses craintes, ne plus avoir de comptes à rendre équivaut à pénétrer dans une salle sombre, les ténèbres et seulement enfin ne plus rien voir, se retrouver en tant qu'être libre de tout. Regarder dans ce noir la vie sans filtre imposé. Sentir le soleil nous réchauffer l’âme, se mouillait par une averse purificatrice jusqu'à la crevé, jusqu’à ne plus distinguer larmes de pluie. Qui n'a jamais été influencé ? Si penser constitue l'essence du soi alors vivre en est la stricte négation. Pareille à des sables mouvants la servitude nous happe, cette routine nous nuie, nous ruine, nous change et fait de nous des zombies sans âmes, les vrais joies et le plaisir deviennent mal, faire du mal devient obligation pour la survie et la « réusite ». Jugés non pas sur des faits mais sur des intentions. La liberté vraie n’est qu’utopie, la liberté de penser existe et au risque de nous faire traiter de fous, d’irresponsables ou de parias, volons quelques instants pour penser, pour méditer, notre perception n'en sera que meilleure… Peut être.

je tiens à faire revivre ce topic sublime.

les idées que porte ce passage m'ont toujours envahit et m'envahissent toujours mais je pense que je ne serai jamais à la hauteur de les exprimer ainsi. chapeau bas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mort désirant la vie et la vie désirant la mort.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La mort désirant la vie et la vie désirant la mort.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sartharion 25 avec 2 drakes vivants le 30/01/09
» Chevalier de la mort
» Chevaliers de la Mort et Cataclysm ?
» La mort du Roi-Liche, le RP et Kirin Tor.
» [Unité Spéciale ] Le Regiment de la mort. ... MUAHAHAH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
etudiants en pharmacie a vos plumes :: Bouffée d oxygene :: La taverne magique :: Les numéros du saltimbanque-
Sauter vers: